Luttes 87

Ici vous trouverez des informations sur l'actualité, sur les manifestations, les AGs, les mouvements lycéens/Etudiants de Limoges et de France.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mobilisations tous azimuts dans l'Education à la veille d'une journée d'action

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Mobilisations tous azimuts dans l'Education à la veille d'une journée d'action   Mar 9 Déc - 21:13:48

Enseignants, lycéens et parents d'élèves appellent à une journée de manifestations partout en France mercredi, alors que la multiplicité des actions locales et l'agitation dans les IUT témoignent d'une certaine effervescence dans l'Education.

Assez inhabituelle en cette période de l'année, celle-ci n'a pas été exempte ces dernières 48 heures d'incidents, ici et là, qui inquiètent les chefs d'établissement.

Des dizaines de rassemblements, d'actions et de manifestations se dérouleront mercredi dans toute la France pour demander au gouvernement d'"investir dans l'éducation".

A l'origine de cette mobilisation, sans appel à la grève: les principales fédérations de l'Education, des organisations lycéennes et étudiantes les parents de la FCPE, ou encore des mouvements pédagogiques, qui entendent notamment protester contre les suppressions de postes d'enseignants.

A dix jours des vacances de Noël, le secteur de l'Education semblait touché par de multiples mouvements.

Des lycées étaient en effervescence mardi. A Brest, des affrontements entre jeunes et forces de l'ordre ont éclaté en marge d'une manifestation qui a réuni 200 lycéens. Quatre personnes ont été interpellées

Des "débordements" ont également été signalés à Nantes à l'occasion de manifestations de lycéens.

Le SNPDEN, principal syndicat de chefs d'établissements, interrogé par l'AFP, estime que "la mobilisation est en train de monter", qu'elle est "dure" et a fait part de craintes pour le mois de janvier.

En Basse-Normandie, selon le rectorat, 33 établissements sur 70 étaient perturbés (notamment à Caen, Flers). Plusieurs dizaines de manifestations de lycéens ou blocages d'établissements ont également été signalées par les autorités en Ille-Vilaine, Vendée, dans les Côtes d'Armor, le Finistère, en Mayenne, en Sarthe ou dans le Maine-et-Loire.

A Bordeaux 1.200 lycéens ont manifesté, tandis que 700 défilaient à Mont-de-Marsan (Landes), selon la police. Les lycéens étaient 400 à Rennes, où des dégradations ont été signalées dans un lycée, entre 200 à 300 à Morteau (Doubs), 200 à Saint-Maximin (Var), une centaine à Dole et Saint-Claude (Jura).

A Aix-en-Provence, on comptait entre 300 et 400 personnes. Sur les 105 lycées de l'académie, "une trentaine ont fait l'objet de tentatives de blocage total ou filtrant", selon le rectorat.

Les élèves s'opposent notamment à la réforme du lycée voulue pour la rentrée 2009 en seconde par le ministre de l'Education Xavier Darcos, qui prévoit, en moyenne, une baisse du nombre d'heures d'enseignements lors d'une année divisée en deux semestres.

Dans un communiqué, l'organisation lycéenne Fidl annonce qu'elle "appellera à des dates de manifestations nationales en janvier".

Par ailleurs, étudiants et personnels d'Instituts universitaires de technologie (IUT) ont manifesté pour défendre leurs moyens dans le cadre de l'application de la loi sur l'autonomie des universités (LRU).

Ils étaient ainsi entre 1.500 à 2.500 à Toulouse, de 800 à 1.500 à Bordeaux, un millier à Nancy, 800 à Paris, entre 700 à 8-900 à Toulon, 700 à Nantes, 450 à 500 à Colmar.

A Lyon, on en comptait 500, 400 à Tours et Grenoble, entre 350 à 500 à Auch, 300 à 400 à Poitiers, près de 500 à Montpellier, 250 à Mulhouse et Vannes, 240 à Orléans, 200 à Saint-Brieuc, Laval, Rennes, Brest, 190 à 300 à Besançon, quelques centaines à Valenciennes, 150 à Vesoul ou encore à Arles.

Jusqu'ici, les 116 IUT recevaient leur dotation directement de l'Etat. Avec la LRU, ce seront les présidents d'université qui attribueront leurs fonds. Ils craignent de se retrouver lésés.

source: PARIS (AFP) - 09/12/08 18:26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mobilisations tous azimuts dans l'Education à la veille d'une journée d'action
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 19 mars 2012 : reprise de la grève illimitée des IPCSR
» Notariat - Journée de solidarité (dans le)
» avis à tous auto ecole dans le maine et loir cherche moniteur
» Paix sur la terre pour tous les enfants du monde, joyeux Noël.
» bosser tous les week ends , légal ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Luttes 87  :: National-
Sauter vers: