Luttes 87

Ici vous trouverez des informations sur l'actualité, sur les manifestations, les AGs, les mouvements lycéens/Etudiants de Limoges et de France.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Article sur la mobilisation à Nice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
angel1401

avatar

Féminin Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : autour de limoges
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Article sur la mobilisation à Nice   Ven 29 Fév - 23:50:11

Citation :
Nice : Grève des professeurs dans quatre collèges et lycées

La rentrée des vacances de février a été perturbée hier dans quatre établissements scolaires de Nice en raison d'une grève des enseignants. Dans les collèges Jules-Romains à Saint-Augustin et Maurice Jaubert à L'Ariane, les cours hier n'ont pas été assurés et ne le seront pas aujourd'hui. Au lycée du Parc-Impérial, les épreuves du bac blanc qui devaient se dérouler hier et aujourd'hui, pour préparer les élèves des classes de terminale à cet examen de fin d'année, ont été annulées en raison d'une grève des professeurs. Même le lycée Beau-Site, établissement traditionnellement peu contestataire, est gagné par cette fronde enseignante. Avec, ce matin, cours annulés et établissement fermé. Seule la demi-pension devrait être assurée.

À l'origine de ce mouvement de colère, la baisse de la dotation horaire globale annuelle. Allouée par le rectorat de Nice à chaque collège et lycée, cette dotation fixe le nombre d'heures d'enseignement en fonction du nombre d'élèves attendu à la rentrée prochaine. Or, consignes ministérielles obligent, une partie de ces heures d'enseignement a été supprimée pour être remplacée par des heures supplémentaires. Histoire de mettre en pratique la fameuse consigne « travailler plus pour gagner plus ». (Voir encadré)

Mais voilà, au lycée Beau-Site, les enseignants ont fait leur calcul. Et pour eux, le compte n'est pas bon. « Cette année, notre dotation est de 1 392 heures de cours. À la rentrée prochaine, elle tombera à 1 204 heures dont 115 heures supplémentaires. Au bilan, ce sont près de 200 heures de cours qui passent à la trappe avec à la clé la suppression de quinze postes enseignants ! s'exclame Laurent Moretti, professeur de français et représentant du syndicat Sud. Sur l'académie de Nice, Beau-Site est le lycée le plus touché par ces restrictions. »

Options rognées

D'où cette contestation qui a gagné la totalité de l'équipe enseignante de cet établissement de 1 000 élèves, à la fois lycée professionnel, technologique, d'enseignement général et post-bac avec classes préparatoires technologiques et BTS. Ici, on voit mal comment fonctionner avec 15 postes enseignants en moins. « En 20 ans de carrière, je n'ai jamais connu une situation aussi catastrophique, assure Chantal Granella, professeur d'économie et de droit et représentante du SNES. En classes de seconde, 52 élèves sur les 126 attendus en septembre prochain, n'auront pas d'option. Parce que le lycée n'aura pas les moyens de dédoubler les cours. De même, l'anglais renforcé ne sera plus proposé en classes de 1re. Cette option sera juste assurée en classe de terminale à raison d'1h30 par semaine au lieu des 3 heures préconisées. » Et les heures sup ? Elles sont, selon la direction du lycée, toutes utilisées et « mangées » par le système de pondération des cours donnés dans le post-bac. En effet, dans les classes prépas et BTS, une heure d'enseignement est rémunérée 1 h 30. Et de ces 115 heures sup, il ne reste pas grand-chose pour assurer des cours en plus.

D'où le moral des profs en berne. « À l'heure de la suppression de la carte scolaire, comment attirer les élèves et résister à la concurrence des lycées voisins si nous ne pouvons plus offrir d'options ? » lance Laurent Moretti. De là à voir une volonté de supprimer l'enseignement général au lycée Beau-Site pour en faire un pôle technologique et professionnel, il y a un pas que les profs ont franchi. « Mais à quoi servent alors les travaux de restructuration et les six salles de SVT en cours de construction financés par la Région ? »

Autant de questions que ces profs en grève, reçus cet après-midi au rectorat, entendent poser pour éclaircir l'avenir de leur « bahut ».

Véronique MARS

Nice Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneautrefacettedumoi.skyblog.com
 
Article sur la mobilisation à Nice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question sur l'article 5.1
» convention collective article 15
» Recherche un article de lentreprise.com
» APPEL A MOBILISATION DE LA PROFESSION
» nice letter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Luttes 87  :: National-
Sauter vers: